La ville de Boukhara

Boukhara est un arrêt obligatoire lorsque l’on va en Ouzbekisan. Elle a sans doute un patrimoine moindre que Samarcande mais un centre ville beaucoup plus développé avec des boutiques et des restaurant a proximité des principales attraction de la ville. La vie nocturne est aussi plus intéressante avec sa place éclairée et festive.

Toutes les adresses et lieux que je citerai dans l’article sont listés dans la carte ci-dessous.

Les incontournables de Boukhara

Pour visiter la ville, comptez 2 à 3 jours pour voir les principaux monuments.

La mosquée Poi Kalon et le minaret Kalon.

Il y a plusieurs symboles a Boukhara et ce minaret de 46 mètres de haut juste à coté de la superbe mosquée Poi Kalon en sont un. La nuit, le Minaret est illuminé comme un phare!

La madrasa Mir-i Arab

Immancable car elle est juste en face de la mosquée Poi Kalon et du minaret.

Le mausolée des Samanides

Située dans un parc, le mausolée des Samanides, est le tombeau d’Ismaïl Ier à Boukhara. Construit vers 900, c’est l’un des chefs-d’œuvre de l’architecture funéraire islamique dont il est l’un des plus anciens. De plan carré et surmonté d’une coupole, il est entièrement construit de briques apparentes. Son décor a pour particularité d’imiter le tressage d’une vannerie.

Tchor Minor

Tchor Minor est une toute petite madrasa unpeu éloigné du centre historique qui a été construit en 1807.

Citadelle ARK

l’Ark de Boukhara est une immense forteresse qui a été construite et occupée aux alentours du Ve siècle.

La madrasa Abdulaziz-Khane

La madrasa Abdoullaziz Khan est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Elle doit son nom à son fondateur, Abdoullaziz Khan (1614-1683) qui la fait bâtir en 1652-1654. Elle fait partie d’un ensemble architectural avec la médersa Oulough Beg (1417). Sa décoration extérieure est en partie inachevée, car le khan a été détrôné alors que la décoration de la madrasa n’était pas terminée et l’architecte a mis fin au chantier. Sur la façade, vous verrez l’un des plus beau iwan d’Ouzbékistan!

La place Lyabi Khause

Une place animé avec une madrasa (Nadir Divan-Begi), un grand plan d’eau, de la musique etc..

Ca vaut le détour!

Le Mausolée Baha-ud-din Naqshband

Situé à 12 km du centre ville, le complexe mémorial de Bahaouddin Naqshbandi est un lieu particulier à découvrir. Lieu de repos de Mohamed Bahaouddin Naqsbandi, cet ensemble architectural érigé en son honneur, compte parmi les endroits les plus sacrés d’Asie centrale. C’est également un haut lieu de pèlerinage, ce qui lui a valu le surnom de « La Mecque de l’Asie centrale ». La beauté de la structure ainsi que son importance sur le plan historique et culturel fait de cet ensemble un site à ne pas manquer lors d’un séjour à Boukhara.

Le Complexe de Khoja-Gaukushan

A ne pas confondre avec la moquée Poi Kalon, plus au nord. Cet ensemble est aussi composé d’un minaret et de deux madrasas séparés par un petit bassin.

L’artisanat local

L’un des principaux atout de la ville est sans doute ses nombreux magasins d’artisanat dans les rues commerçantes ou dans les deux marchés couverts. Ici vous pouvez trouver de la céramique, des peinture sur papier de soie, des tapis, des suzanis, des foulards… Si vous voulez ramener un souvenir pour vous ou pour vos proches d’Ouzbekistan vous aurez le choix à Boukhara!

Coté restauration

Vous aurez un peu plus de choix qu’a Samarcande, je peux vous recommander entre autre le Chayxana Chinar juste à la sortie de la ville. A cote de l’ensemble Khoja-Gaukushan vous avez le Mavrigi très sympathique dans un super cadre. Les restaurants se développent, vous aurez pas de mal a trouver de quoi vous nourrir dans cette ville!

Si vous voulez déguster un bon thé vous pouvez aller au Silk Road Teahouse. Il y a quelques parfums et vous avez la possibilité d’acheter le thé après.

Informations pratiques

Les transports

La ville dispose d’une gare ferroviaire pour rejoindre Khiva ou Tachkent (en passant par Samarcande) avec les trains rapides Afrosyab ou les trains plus lents les Sharq. Le site internet marche pas extrêmement bien, avec un peu de chance on y arrive : eticket.uzrailway.uz. Sinon vous pouvez vous rendre sur place dans une agence ou en gare.